Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 11:04


Dans les veines meurtries qui me servent d’encrier,

Je plante, insolent, une plume distraite.

Les idées qui bouillonnent, sans garde crier,

S’échappent en volutes, des racines au faîte.

 

Caressées par le vent qui agite les cimes,

Elles se jouent de l’orage dans un jeu de miroir.

Étincelles fugaces souriant à l’abime,

Elles voilent l’éclat de futiles ciboires.

 

Mon église est au cœur des forêts les plus sombres,

Où les faunes invitent aux folles sarabandes,

Qui s’éteignent au matin quelque part dans la lande.

 

Mes croyances font fi de la norme et du nombre,

Je suis né du hasard et conscient des limites

Que m’imposent les heures qui doucement nous quittent.


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Paul BARASTIER - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Paul BARASTIER
  • Le blog de Jean-Paul BARASTIER
  • : poésie, tous les poèmes de Jean-Paul BARASTIER
  • Contact

Recherche