Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 21:51

Nuits câlines, encre de chine,

Sur le vélin dégouline,

le trop plein lourd de nos trop peu,

négligemment jeté au feu.

 

On soigne le mal par le mâle,

lorsque la chair baisse les bras,

lorsque nos amours gardénal,

Nous prémunissent du trépas.

 

Et l'on s'ébroue dans la lumière,

encore moite de tendres fièvres,

dans le satin des pouponnières,

la vie suspendue à tes lèvres.

 

Dans le tourbillon incongru,

où passent visages inconnus,

c'est à la chasse aux papillons

que l'on sacrifie nos raisons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Paul BARASTIER - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Paul BARASTIER
  • Le blog de Jean-Paul BARASTIER
  • : poésie, tous les poèmes de Jean-Paul BARASTIER
  • Contact

Recherche